Andorre 2018

Voyage Andorre du 22 au 25/10/2018

Ce voyage a réuni 32 personnes du CLCS. Le voyagiste a complété avec un groupe de l’Horme.

Nous avons mis 13 h à l’aller et 12 h au retour avec les arrêts imposés. L’écart entre l’aller et le retour s’explique par la visite incontournable de Villefranche de Conflent magnifique cité fortifiée par Le Corbusier, ah non ça c’est Firminy, par Vauban bien sûr.

Arrivée à l’hôtel « Le Panorama » 177 chambres avec comme particularité : 4 étages au-dessus de la route d’accès et 5 en-dessous. Les chambres côté ville bénéficient d’un beau point de vue sur celle-ci et les montagnes environnantes.

L’hôtel est à Escaldes-Engordany, cette ville n’en fait qu’une avec la capitale Andorre-la-Vieille, ce sont des cités de commerce et de tourisme, ce n’est que boutiques, restaurants, hôtels, tout est beau, c’est un état prospère.

Nous avons entamé les excursions le 2e jour, et avons visité le vieil Andorre, surtout la « Casa de la Vall » datant de 1580, leur ancien parlement, l’église romane Sant Estéve ainsi que le quartier historique. L’après-midi, départ pour le col de la Botella (la bouteille) 2080 m, un épaulement de la montagne qui ressemble vaguement à une bouteille couchée mais le décor est magnifique comme tous les paysages de montagne amplifiés par les couleurs de l’automne et une lumière !

Au retour quelques villages ayant préservés leur cachet.

Le lendemain, départ pour l’actuel sanctuaire Notre Dame de Meritxell la patronne de l’Andorre l’une des œuvres de l’architecte Ricardo Bofill, l’ancien, une église romane ayant brulée en 1972.

C’est une création moderne, un rappel de l’art roman omniprésent en Andorre.

Puis nous avons fait une charmante promenade autour du lac d’Engolaster et départ pour le déjeuner dans une auberge espagnole ! à Os de Civis dont l’accès ne peut se faire que par Andorre.

Cet hôtel restaurant à 2150 m possède une salle immense, magnifique. Os de Civis date du XVe siècle un village très pittoresque, la route sinueuse parcourt les gorges sauvages et fantastiques du Riu d’Os.

Et voilà c’est déjà le jour du départ, le temps a passé trop vite, nous repartons la tête pleine de souvenirs… et sans parler de la soute du car…

Quelques petites notes sur Andorre : d’après la légende sa création remonterait à Charlemagne qui aurait octroyé une charte aux andorrans pour les remercier de leur aide dans sa lutte contre les maures (déjà). Son nom a été donné à la rue principale d’Escaldes et l’hymne andorran est « El Gran Carlemany ».

Notre président (je ne parle pas de Jean-Paul…) ainsi que l’évêque d’Urgell perçoivent de l’Andorre, en tant que coprinces, une dotation de 353 000 € (2014) ils sont garants de l’indépendance de l’état, de sa permanence et continuité, ainsi qu’un passeport.

Dernière chose : l’Andorre est en paix depuis 11 siècles.

Le catalan (langue officielle), l’espagnol et le français y sont enseignés.

En Andorre, la grève est interdite ainsi que l'IGV...

 Remercions Gisèle pour les soins qu’elle a apporté à ce voyage pour en faire un succès, même le soleil était là. Et je lui dois toujours un whisky.

 

Roland