Mai 2016 - Pic Saint Loup et Aigoual

Départ de Firminy à 6 h 00.

La caravanne de quatre voitures et du minibus du CLCS se met en route, direction Cazevieille, but de notre première randonnée. Deux membres du groupe doivent nous retrouver au départ

Trajet sans problème à part le traditionnel bouchon de Givors. Pause prévue Montélimar, mais, emporté par son élan, un véhicule (le mien) passe tout droit et continuant sur sa lancée rate l’embranchement pour Nimes. Bref, il finit par rejoindre le gros de la troupe à Cazevieille. Ascension du pic St Loup un peu dur, rocheux, mais superbe panorama, coup d’œil à la chapelle d'un ancier ermitage.  Pique-nique.

Installation à l’hôtel au Vigan.

Départ pour St Martin de Londres (ravin des Arcs et pont d’Issensac) rando mouvementée à travers une végétation assez dense, chemin pas évident à suivre parfois disparaissant, caillouteux.  Quelques obstacles à franchir, quelques chutes ou glissades heureusement sans gravité juste une bosse. Mais quel spectacle dans ce canyon, des falaises impressionnantes avec des touches d’ocre, creusées de grottes, la roche découpée en tranches, la progression se poursuit sur une piste dominant le torrent, passages vertigineux, mais nous offrant des vues panoramiques magnifiques. Pique-nique près d’une belle propriété ancienne. Arrêt pour rafraichir les gosiers au bord de l’Hérault.

Dernier jour, il faut déjà faire les valises, ça passe trop vite. Départ pour le mont Aigoual, il fait frais mais rapidement en marchant les corps se réchauffent d’autant que l’on va monter doucement jusqu’au mont par une large piste entre des forêts de hêtres au feuillage vert tendre, sous une lumière éclatante. Arrivée sans encombre à l’Aigoual, le temps est clair mais il y a du vent on doit remettre « une petite laine ». La visite du musée de la météo était très intéressante mais il nous aurait fallu plus de temps. Repas dans une partie de la salle du snack réservée aux marcheurs. Retour aux voitures, un hôtelier sympa nous ouvre son bar pour nous désaltérer, puis les adieux et la séparation.

Merci aux organisateurs pour ces trois belles journées au cours desquelles nous avons passé d’agréables moments, les éclats de rire étaient de mise  grâce à Alain….

Roland.